These flourless plantain empanadas, bannann kòde a I call them, are stuffed with smoked herring. | tchakayiti.com

Bannann kòde, adaptation sans farine des pâtés kòde au hareng

| 3 commentaires

Bananes, manioc, ignames, veritab…présents à tous nos repas, ces aliments que nous appelons vivres alimentaires, trouvent leur place au petit déjeuner, lunch et diner en accompagnement à nos œufs, omelettes, viandes, poissons, volailles, soupes, bouillons… De nos jours, certains cuisiniers les ajoutent même à notre soup joumou, tchaka, et bouyon tèt kabrit, une pratique que je ne connaissais pas jusque-là.

Vous devez sans doute penser notre répertoire de recette à base de vivres vastes. Ce n’est pourtant pas le cas. Chez nous, nos bananes et racines de tous les jours, nous les servons frites ou bouillies sans artifices.

A se demander pourquoi, nous les Haïtiens, laissons rarement parler notre créativité en cuisine.

Tout en essayant d’innover, je reconnais que j’hésite moi aussi parfois à réinventer nos mets. Pour preuve, bien que j’aie tenté une aventure gourmande au manioc il y a quelques années et qu’il y quelques semaines, je vous servais des tortillas de bananes, mon exploration de ces légumes et tubercules s’est arrêtée là. Il a fallu que je découvre la « Pâte à tout faire » de Je Cuisine Créole pour que je comprenne que mon aventure ne pouvait s’arrêter à ces quelques recettes. Tenant compte des suggestions de Leslie sur son blog, j’ai passé les deux semaines écoulées à essayer des recettes sucrées et salées à base de bananes et tubercules. Pâtisseries sucrées et salées, pizzas, biscuits et autres, autant de plats à base de tubercules ont vu le jour dans ma cuisine venant enrichir mon répertoire de recettes que je partagerai avec vous au fil des prochains mois.

Je commence aujourd’hui en vous servant mes bannann kòde, nos pâtés kòde revisités.

These flourless plantain empanadas, bannann kòde a I call them, are stuffed with smoked herring. | tchakayiti.com

Croustillants, juteux et empreints du goût d’aransò, mes bannann kode dorées n’ont rien à envier au pâté kòde traditionnel. Qui aurait imaginé un paté kòdé sans farine possible ? Il y a deux semaines j’aurais sans doute rejeté une telle idée qui s’est pourtant avérée gourmande. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai choisi de vous servir ces fritay en premier lieu. Je pense qu’elles ouvrent la porte à un grand nombres de créations culinaires similaires à base de manioc, veritab et ignames. J’ai d’ailleurs déjà fourré du manioc de fromage bleu avant de le frire, et je vous garantis qu’une farce au hareng style kòde leur irait à merveille.

Après ces découvertes gourmandes, je ne peux m’empêcher de me demander ce que serait notre cuisine si nous prenions le temps de réinventer certaines de nos recettes traditionnelles.

These empanadas de yuca are perfect with any stuffing of your liking. | tchakayiti.com

Bannann kòde, empanadas haïtiennes sans farine

Ces bannann kòde sont une adaptation sans farine de nos pâtés kòde haïtien, une variante frite des empanadas hispaniques que nous fourrons traditionnellement de hareng saur. La croûte de cette nouvelle recette est entièrement faite de bananes vertes.

Prep Time 3 heures
Cook Time 43 minutes
Servings 8 petits pâtés

Ingredients

Pour la farce de hareng

  • 2-3 filets de aransò hareng saur
  • 3-4 têtes d’ail hachées
  • ¼ tsp de poivre en grains
  • ½ to mate hachée
  • ½ piment bouc haché
  • 3-4 têtes d’échalotes hachées
  • 1 tbsp d’huile

Pour la pâte de bananes

  • 2 bananes vertes bananes plantains
  • Sel & Poivre au goût
  • ¼ tasse d’eau

Instructions

Pour la farce de hareng

  1. Laissez trempez le hareng dans de l’eau pour le dessaler
  2. Jetez l’eau et coupez le hareng en morceaux
  3. Faites chauffez l’huile dans une casserole
  4. Ajoutez l’ail et faites cuire légèrement
  5. Incorporez le hareng et assaisonnez de poivre et de piment bouc
  6. Faites cuire pendant environ 5 minutes puis ajoutez les tomates
  7. Laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce les tomates libèrent leur jus
  8. Otez du feu et ajoutez les échalotes
  9. Laissez refroidir

Pour la pâte de bananes

  1. Lavez vos bananes et coupez-les en morceaux (environ 3 morceaux par banane)
  2. Mettez-les dans une casserole et recouvrez d’eau
  3. Faites cuire entièrement
  4. Enlevez les bananes de l’eau et laissez tiédir
  5. Otez la pelure des bananes et écrasez les morceaux à l’aide d’une fourchette ou d’un robot culinaire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de morceaux et qu’une boule se forme
  6. Assaisonnez alors de sel et de poivre au goût
  7. Formez une boule. Si le mélange ne tient pas, ajoutez l’eau par petites cuillérées jusqu’à ce que la pâte colle
  8. Etalez cette pate sur du parchemin à l’aide d’un rouleau à pâtisserie légèrement humidifié
  9. Une fois votre pâte bien étalée, découpez-la en rondelles à l’aide d’un emporte-pièce
  10. Déposez une cuillérée de hareng préparé sur chacune des rondelles et repliez-les en demi-lune
  11. Rabattez les bords à l’aide d’une fourchette
  12. Faites frire dans une huile chaude jusqu’à ce que les bannann kòde soient dorées
  13. Servez tiède

Recipe Notes

Si la pâte se déchire, ne paniquez pas. Tapotez d’un peu d’eau pour recoller les morceaux. Vos pâtés tiendront au moment de la friture.

3 Comments:

  1. Michele

    Une suggestion egoiste: je pense qu’apres le confinement il faudrait organiser une journee familiale degustative de tous ces nouveaux plats qui titillent les pupilles et papilles

  2. AUDREY SAINTE

    This is a very interesting recipe. Kind of like a banane peze pate. I will try it this week and let know the results.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *