Abricot des Antilles au goût parfumé

| 5 commentaires

Un petit bol en plastique au couvercle rouge, un paquet de bonbons salés; des marches d’escaliers, des conversations ponctuées de fous rire ; des fillettes jouant ; un exercice de math expliqué à une camarade de classe…

Tel est le tableau qui se peint devant moi lorsque je pense à ce fruit. J’étais au secondaire et la confiture de chadèques ou d’abricots était mon pécher mignon. J’en mangeais régulièrement au petit déjeuner avant les cours lorsque c’était la saison.

J’étais d’ailleurs connue sur la cour de récré pour mes petits bols. Certaines de mes camarades allaient même jusqu’à s’extasier sur ma manière méthodique d’apporter des petits bols regorgeant de petites sucreries dans lesquelles je prenais plaisir à tremper des crackers.

J’étais en effet friande de confitures, et celle aux abricots de la Caraïbes était l’une de mes saveurs préférées. Je ne mangeais d’ailleurs d’abricots qu’en confiture à un point tel que j’ai mis plusieurs années avant de finalement donner au fruit « cru » une chance.

Je ne me rappelle pas trop quand j’ai finalement accepté de manger ce fruit tel quel. Je sais cependant que j’ai mis du temps à le faire. J’en avais mangé au sucre aromatisé d’épices douces pendant si longtemps que je m’imaginais difficilement croquant un abricot des Antilles à pleines dents surtout que, vu de l’extérieur, ce fruit n’est pas attirant.

En effet, avec son épaisse pelure marron, il est difficile d’imaginer que ce fruit puisse être riche en saveurs. Pourtant, une tranche d’abricot est un pur délice pour les papilles. Sa pulpe d’un orange vif est à la fois sucrée et légèrement acidulée.

Aujourd’hui, c’est un fruit que je savoure avec joie. Quand je ne le mange pas sous forme de confiture, je le consomme en fines tranches fraichement sorties du frigo. L’abricot des Caraïbes est en effet meilleur après quelques minutes au réfrigérateur. Faites-en vous même l’expérience s’il vous arrive de nous visiter en Haïti durant le mois de mai. C’est la saison des abricots des Antilles chez nous.

Ne laissez cependant pas le fruit trop longtemps au frais une fois tranché. La chair de l’abricot a tendance à perdre de son croquant au bout de quelques heures. Je vous recommande donc de le manger aussitôt que possible pour profiter pleinement de sa saveur agréablement parfumée.

Vous ne le regretterez pas. Au fait, vous risquez de manger le fruit entier d’un seul coup et même de vous plaindre qu’il est trop petit.

Et oui, en confiture ou tel quel, un abricot des Antilles en vaut le coup.

5 Comments:

  1. Marie

    I would like to get some. When I was in Haiti It was my favorite fruit.I could eat it every day and they were very cheap in my time, with 10 centimes haitien , 25 centimes we used to have a big one So I missed my haitian apricot

    1. annick says: Post author

      10 centimes, wow that was a loooong time ago! Around what year was that so I can evaluate how much prices have increased through the years?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *