Cuisine haïtienne, patience & passion

| commentez

Après 18 mois passés à vous parler des arômes, senteurs et goûts de mon Haïti Chérie par le biais d’anecdotes de mon enfance et de recettes glanées par-ci par-là, je viens tout juste de me rendre compte que je ne vous ai toujours pas révélé un des secrets de la cuisine haïtienne.

Notre culture culinaire est le fruit d’un amour de la cuisine et de beaucoup de patience. De la patience parce que notre nourriture ne se fait pas sur un coup de tête. Les plats figurant dans nos menus se préparent à l’avance et même quelques heures avant le repas. Vous aurez besoin de passion parce que sans amour pour l’art culinaire, vos plats seront tout simplement fades et notre cuisine locale est bien loin d’être fade!

Ce petit scenario auquel j’ai assisté durant mon enfance lorsque je suivais les moindres faits et gestes de la cuisinière illustrera certainement ma pensée.

Pour cuisiner à l’haïtienne :

Réveillez-vous dès l’aube. Alors que le soleil hésite encore à sortir de son lit, préparez votre sòs pwa en faisant « crever » vos grains de pois (en les faisant cuire). Profitez de l’occasion pour décongeler votre viande.

Une fois le paresseux soleil éveillé, sortez votre morceau de viande non encore découpée que vous avez obtenu du boucher et tranchez-le en fonction de la recette que vous préparez.

Evitez de gaspiller les morceaux de graisse que vous aurez coupés. Passez-les simplement au chat du quartier qui par coïncidence aura choisi ce moment même pour élire domicile au seuil de votre cuisine. Attention, si vous êtes distrait, il risque d’emporter de plus grands morceaux avec lui. Après tout, il doit lui aussi se faire un festin !

Une fois votre viande lavée, comme nous le disons si bien chez nous, préparez l’assaisonnement ou epis dont vous retrouverez une recette ici. Vous devrez aussi vous armer de votre pilon, ne vous inquiétez pas son rythme saccadé est agréable à entendre. Assaisonnez votre viande et laissez mariner. Vaquez à vos activités du jour.

A midi, retrouvez votre cuisine. Réduisez vos pois cuits en purée à l’aide de votre pilon pour la préparation de notre fameux sòs pwa que vous laisserez mijoter environ une heure sur le feu.

Vous pouvez aussi entamer la préparation de votre viande. C’est le moment ou jamais surtout que vous la laisserez elle aussi mijoter le temps que toutes les saveurs l’imprègnent.

A 2h tapante, sortez le riz, rincez-le et faites le cuire selon les instructions listées ici.

Profitez de l’occasion pour terminer votre viande et préparer vos bananes. Le type de cuisson de ces dernières dépendra de votre choix du jour : bannann bouyi (bananes bouillies) ou banane pesees.

Votre repas sera quasiment prêt aux environs de 3h-3h30, mais vous n’aurez pas encore terminé. A cette heure, sortez les éléments de votre salade qui consiste en générale en tomate et laitue que vous agrémenterez selon vos fantaisies, et trempez-les dans une eau citronnée ou vinaigrée pour éliminer toute trace de germes.

A l’arrivée de vos convives vers 4h30-5h, réchauffez le tout, égouttez votre salade et voilà, la table est servie !

Félicitations, vous êtes maintenant un pro de la cuisine haïtienne!

Alors, qu’en dites-vous ? Il faut bien beaucoup de passion et de patience pour exceller dans notre cuisine ?

Rassurez-vous, nos repas n’exigent pas forcément une aussi longue journée de labeur. Une fois que vous aurez adopté notre cuisine, vous vous créerez vos petits raccourcis pour accélérer le processus comme je l’ai fait moi aussi au fil du temps 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *