Haitian Mango Cocktail

Un cocktail à la mangue, ça vous dit?

| commentez

Vous rappelez-vous l’avalanche de mangues ? Vous souvenez-vous aussi que j’avais décidé de prendre ma revanche en mangeant autant de mangues que possible ?

(Si vous ne connaissez pas encore cette histoire, vous devez absolument cliquer ici.)

Un vendredi après-midi, toujours dans le souci de nous venger du manguier, des cousins et moi avons eu la merveilleuse idée de préparer un cocktail à la mangue, un cocktail aux mango kòn plus précisément.

Nous savions ces fruits délicieusement juteux. Sur un coup de tête, nous avions décidé qu’il était temps d’extraire tout ce jus et de préparer des cocktails.

L’un d’entre nous partit acheter du rhum haïtien et du citron vert, deux ingrédients indispensables pour que notre cocktail soit un succès. Entre temps, ceux d’entre nous restés sur place, devaient préparer le jus.

Personne ne pensa au fait que chez nous nous appelons les mango kòn mango tòtòt pour une raison précise.

Sur le coup, nous avons ignoré le fait que, durant tout l’été, nous avions mangé ces mangues sans l’aide d’un couteau. Nous avions effectivement épluché des dizaines de mangue à l’aide de nos dents avant de mordre dans leur chair.

Ignorants tous ces faits, nous nous étions armés d’un couteau pour éplucher ces mangues et en couper la chair. Nous pensions ainsi pouvoir passer cette pulpe au robot culinaire pour la transformer en une purée qui serait la base de notre cocktail. Enfin, c’est ce que nous imaginions faire. La réalité fut toute autre.

Il a fallu que nous épluchions environ six mangues pour nous puissions nous rendre compte, et finalement accepter, que nos efforts seraient vains. La pulpe ne se détacherait pas du noyau. Nous ne pourrions donc pas en extraire le jus.

Il nous fallait faire face à la réalité. Sans jus, nous n’aurions pas de cocktail au mango kòn.

Nous étions cependant déterminés à préparer ce cocktail à la mangue. Un plan B fut donc vite élaboré. Un cousin partit à la recherche de mango fransik.

Nous savions que ces mangues se laisseraient couper. Après tout, cette variété de mangue est l’une des rares que les Haïtiens mangent au couteau.

Fort heureusement, en peu de temps nous avions réussi à nous en procurer dans les rues de Pétion-Ville.

Il avait suffit de la pulpe de deux mangues fransik pour que nous ayons assez de jus de mangues. Notre fameux cocktail à la mangue voyait finalement le jour.

Il était aussi délicieux que rafraichissant. A se demander pourquoi nous n’avions pas pensé aux mangues fransik dès le début.

Sans doute étions-nous si animés par notre désir de vengeance contre un simple manguier que nous en avions perdu toute notion de la réalité.

Comme je m’entête à le répéter sur ce blog, les proportions ne sont pas mon fort. Je vous encourage donc à utiliser celles figurant plus bas comme point de départ et à vous laisser guider par vos papilles.

Attention, il s’agit d’un jus de mangue frais. Ne laisser donc pas votre cocktail reposer trop longtemps car le jus de mangue plus épais risque de se séparer des autres liquides et de se déposer au fond de votre verre.
 

Ingrédients

  • 2 mangues francisques (mango fransik)
  • 2 à 3 parts de jus de citron
  • 3 parts de rhum blanc
  • 3 parts de sirop de canne
  • Sucre (au goût)
  • Glaçons
  1. Lavez, épluchez et coupez les mangues.
  2. Réduisez les morceaux de mangues en purée au blender. Passez à la passoire
  3. Mélangez le jus de citron et le jus de mangue
  4. Ajoutez le sirop de canne et remuer. Goûtez et ajoutez plus de sucre si vous le jugez nécessaire
  5. Remplissez un verre de glaçons
  6. Versez le cocktail sur la glace. Dégustez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *