Encore des bouchées de maïs moulu…

| 2 commentaires

J’ai le mayi moulu froid en horreur, et ce depuis petite.

Pourtant, aujourd’hui, je m’aventure encore une fois à vous proposer des bouchées de maïs froides.

Je perds sans doute la tête. Après tant de jours enfermée chez moi – je vous épargnerai les détails de ma chère Haïti en hyperactivité – c’aurait pu être le cas…

Ne vous inquiétez cependant pas. Ma tête tient encore sur mes épaules. Je viens de vérifier…

Revenons à ces bouchées…

En fait, c’est le maïs de tous les jours qui se mange à la fourchette que je n’aime pas froid. Celui-là doit se manger alors qu’il est encore chaud et mou ou collant, comme le décriraient les cuisinières de chez nous.

D’où me vient donc cette nouvelle obsession pour ces bouchées froides ?

Depuis mes bouchées aux écrevisses qui m’ont valu ma participation au World Food Championships en novembre dernier, je me suis découvert un goût pour le maïs moulu ainsi présenté.

Il s’agit de la même cuisson de tous les jours. La seule différence est que, mon maïs, je l’ai épicé à souhait, beaucoup plus que d’habitude.

Ces bouchées que je me hasarde à vous présenter sont du maïs moulu cuit dans une concoction de feuilles de laurier, de thym et d’ail frais, de piment bouc, de sel et de poivre. Un peu comme mes bouchées au djondjon de la dernière fois. Sauf que cette fois, je les ai faites encore plus petites et sans fruits de mer.

Sachant que notre maïs moulu froid devient plus consistant, je l’ai étalé sur une plaque pour le laisser refroidir. Je l’ai ensuite découpé à l’aide d’un emporte-pièce. Chaque rondelle de maïs est garnie tantôt d’une farce de hareng tantôt d’une farce de jambon. Le tout surplombé de fromage râpé et d’un morceau de piment doux.

J’ai toujours eu un faible pour les plats bien présentés. Voyez-vous, autant j’aime être en cuisine, autant la présentation des plats me fascine. Elle tourne même à l’obsession. J’accorde autant d’attention au goût qu’au look de mon assiette.

Et c’est là le secret de ces bouchées. Je pense qu’elles se laissent manger à froid en raison de leur présentation.

Ces bouchées de maïs moulu m’offrent la chance d’apporter du nouveau aux plats typiques de chez nous. En fait, elles naissent toutes de mon désir de transformer les spécialités de chez nous en finger food.

Nous avons pourtant des amuses-gueules délicieux me direz-vous. Je ne saurais le nier. Prenez en exemple nos acras et marinades dont je partage les recettes sur ce blog.

Je pense cependant que nous pouvons aussi nous aventurer à servir les plats de tous les jours en portions individuelles. Et figurez-vous que le maïs moulu se prête beaucoup à ce jeu, surtout à froid. Tentez vous-mêmes l’aventure.

Je vous en laisse la recette plus bas.

Ingrédients

Pour le maïs

  • 3 tasses d’eau
  • 1 tasse de semoule de maïs
  • ½ tsp de sel
  • ¼ tsp de poivre noir
  • 1 tête d’ail
  • 1 feuille de laurier
  • 1 tsp de thym séché
  • 1 piment bouc entier
  • 1 tbsp d’huile d’olive

Pour la face au hareng

  • Hareng préparé (retrouvez la recette ici)
  • Mayonnaise (au goût)
  • Sel et poivre (au goût)
  • 1 jus de citron vert
  • Piment bouc (au goût)

Pour la farce de jambon

  • 1 boite de jambon en conserve
  • 1 tête d’ail hachée
  • 1 pincée de sel
  • ¼ tsp de poivre
  • Fromage râpé (au goût)

Instructions

Pour le maïs

  1. Préparer un bouillon avec l’eau, l’ail, le piment bouc, le sel, le poivre, la feuille de laurier, l’huile et porter à ébullition
  2. Ajouter le maïs et remuer constamment jusqu’à ce que l’eau soit absorbée
  3. Laisser mijoter environ 15 minutes en remuant de temps en temps pour empêcher que le polenta ne colle au fond de la casserole
  4. Retirer la tête d’ail, le piment bouc et la feuille de laurier
  5. Étaler le maïs sur une plaque tapissée de parchemin, laisser refroidir
  6. Congeler ou laisser refroidir pendant environ 2 heures
  7. À l’aide d’un emporte-pièce rond, couper le maïs en bouchées (ce qui donne environ 12 gâteaux de 2.5”)

Pour la farce de hareng

Mélanger les ingrédients jusqu’à obtenir une pâte.

Pour la farce au jambon

  1. Ecraser le jambon. Ajoutez les ingrédients
  2. Mélanger.

Pour Servir

Garnir chaque bouchée de maïs avec la farce de hareng ou la farce de jambon. Décorer de fromage et de morceau de piment doux (poivron)

</div

2 Comments:

  1. Pompée Nadia

    Super, je suis très heureuse de découvrir ton site et voir comment tu as sublimé les plats haïtien. J’ai juste un question pourrais-tu nous dire pour combien de portion à chaque recette s’il te plait?
    Merci et encore un grand bravo à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *