Our Haitian peanut butter, manba as we call it, is either salty or spicy. | tchakayiti.com

Le manba, beurre de cacahuète haïtien

| commentez

« Cochonnement  bon » sont les mots qui me sont échappés des lèvres lorsqu’une amie qualifia une de mes dernières publications au beurre de cacahuète sur Instagram de cochonne.  Ce jour-là, j’avais trouvé le courage de partager une de mes habitudes gourmandes. Je la savais un peu bizarre mais, en publiant ma photo et sa description, je n’imaginais pas qu’elle apporterait autant de dégoût à certains. Si j’ai pu lui répondre ainsi du tac au tac, c’est que les commentaires sous ma photo n’abondaient, fort heureusement, pas dans le même sens que le sien. Loin de là. Avec cette publication, j’ai découvert que je n’étais pas la seule haïtienne à avoir grandi avec cette habitude dégueulasse. Et je m’en réconforte.

Voyez-vous, mes toasts au manba, je les beurre aussi.

I like my Haitian manba toasts with both peanut butter and butter. | tchakayiti.com

Et oui, je tartine mon pain de beurre et de mamba à la fois. Un pléonasme en cuisine me direz-vous. Ou encore une recette bien trop riche et bien trop grasse. Du beurre sur du beurre. De la graisse mélangée à de la graisse. Vous n’avez pas totalement tort. Cependant, je m’entêterai à vous dire que ce mélange d’huiles est, pour moi, la combinaison parfaite. Le beurre apporte une onctuosité incomparable au mélange, ce qui rend le manba bien plus facile à avaler. Ces deux ingrédients font corps et se laissent déguster avec joie. Un véritable plaisir coupable sans doute, mais pas si cochon que cela à mon humble avis.  A chacun son péché mignon.

Revenons-en au mamba. De quoi s’agit-il exactement ?

Etrangers, pardonnez-moi. Je vous sers encore une recette à base de pistaches – excusez-moi, je voulais dire cacahuètes – dont le nom vous est inconnu. Je vous comprends si vous vous perdez dans ces mots. Nos appellations haïtiennes pour cette légumineuse sont inhabituelles. En fait, elles sont uniques à notre Haïti chérie. Comme je vous l’ai expliqué dans mon article D’où viennent les pistaches, nos pistaches sont des cacahuètes. Pour compliquer l’affaire, nous avons choisi le mot mamba pour désigner notre beurre de cacahuète local. Nous avons décidément notre propre jargon en ce qui attrait aux cacahuètes.

Our Haitian peanut butter, manba as we call it, is either salty or spicy. | tchakayiti.com

Et comme cette appellation unique ne nous suffisait pas, nous avons aussi des formules de beurre de cacahuète uniques que je vous décrirai dans les prochaines lignes. Permettez-moi d’abord de retourner à l’utilisation du mot manba. Je ne suis pas habituée à l’appellation beurre de cacahuète qui sonne bizarre et n’est pas représentative du côté unique de notre mamba.

Notre manba n’est pas sucré, il est plutôt salé. Nous en préparons deux saveurs : une salée simple et une salée pimentée que nous appelons mamba piqué.

J’ai un penchant particulier pour la version pimentée. Je n’achète d’ailleurs que cette saveur. Je trouve le mamba simple un peu plat. Il manque de caractère comme nous dirions chez nous. J’aime tant le mamba piqué que je l’ai même utilisé pour la réalisation d’une recette sucrée : ma mousse au mamba pimentée dont je partage la recette ici.

Pain beurre mamba piqué, mousse de manba pimentée… A bien réfléchir, j’ai vraiment des formules particulières pour manger mon mamba.  Décidément, à chacun son péché mignon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *