D’où viennent les pistaches?

| 3 commentaires

Ce week-end écoulé, j’ai laissé mon petit cocon de Fort-Jacques pour me rendre à Belladère, une petite ville frontalière d’Haïti. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre à mon arrivée là-bas.

J’étais loin d’imaginer que ma perception des pistaches serait changée à tout jamais. Depuis plus de 20 ans que j’en consommais, je n’avais jamais cherché à savoir d’où provenaient ces noix qui font la joie de mes papilles. En fait, si on me posait la question, je suis sûre et certaine que j’aurais répondu avec conviction que les pistaches provenaient d’un arbre sans trop savoir à quoi il ressemblait. Pour moi, les pistaches devaient être certainement suspendues en grappe à des branches.  Jamais je n’aurais imaginé qu’en fait ces noix sont plutôt accrochées à des racines souterraines.

pistaches-peanuts-haiti

Je suis encore toute étonnée de cette découverte alors que je savoure mon mamba piqué avec des biscuits et mon café du matin. Je n’arrive toujours pas à comprendre que j’aie passé toutes ces années sans le savoir et que même les adultes de mon entourage l’ignoraient. Le mamba que j’aime tant nous vient directement du sol!! Je crois bien que c’est une des rares leçons que j’aurais appréciée pendant les longues années  passées à rabâcher des notions de biologie en classe secondaire. Enfin, c’est ce que je pense…

Certains d’entre vous doivent être surpris d’apprendre que je n’avais jamais vu une plantule de pistaches avant ou que j’ignorais la provenance de ces noix. A mon tour maintenant de vous faire découvrir les pistaches sous une autre forme. Si vous n’êtes pas Haïtiens, vous ignorez probablement que chez nous, nous mangeons nos pistaches grillées, cuites dans un sirop sous forme de douce pistache, ou encore sous forme de mamba, notre beurre d’arachide qui diffère de la version étrangère.

Notre mamba est plutôt salé et nous avons aussi une version agrémentée de notre fameux piment bouc et donc pimentée. De plus, nous beurrons souvent nos tartines avant d’y ajouter le beurre d’arachide. Et oui, du beurre avec du beurre ! Vous le saviez peut être déjà si vous avez lu mon article sur la cassave, notre snack aux milles préparations, mais bon, comme je refuse d’être la seule à faire une découverte cette semaine je vous le répète encore.

Ne riez pas trop de mon ignorance. Après tout, c’est une bonne chose que ce blog me permette de faire, moi aussi, des découvertes.

3 Comments:

  1. Nicole Tassy Ravix

    Tu n’as pas ete la seule a etre surprise. J’ai du remettre mon »nechielle »dans ma poche, sorti par la cueillette des pistaches. Devant ce petit arbuste stupide, je fus « pantan » pour employer les termes de Sister M. Je m’attendais a un gros arbre comme un arbre de noel avec des gousses de pistaches comme glands. Notre « Mere Terre  » produit des merveilles sans pareil…….

  2. Martine Romain Megie

    J’ajouterais que la definition du « pistachier « , « l’arbre a pistaches » ne permet pas de penser qu’il sagit d’une racine. En effet le dictionnaire dit que le pistachier est un « arbre des regions chaudes qui produit les pistaches ». Et meme s’il y est ajoute que cet arbre est de la famille des anacardiacees. Ce dernier mot ne nous renseigne pas davantage. Tout ceci pour vous dire que comme nous, nombreux pensent et penseront qu’il s’agit d’un « arbre » comme le tamarinier par exemple.

  3. annick says: Post author

    j’ai fait d’autres recherches et la confusion que nous avons en Haïti est que le mot « pistache » est impropre. Nous avons en fait les « arachides », lesquelles selon le dictionnaire sont « une légumineuse » et dont la graine « la cacahuète » fournit de l’huile par pression ou est consommée après torréfaction ». En Haïti, nous, nous les consommons grillées ou pour notre mamba. Donc nos marchandes devraient plutôt crier « cacahuètes grillées » au lieu de « pistaches grillées ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *