Tchaka is a traditional Haitian red beans and corn casserole enhanced with smoked salt-cured pork meat. | tchakayiti.com

Tchaka, tradition de famille

| 13 commentaires

Imaginez qu’aujourd’hui est samedi. Atténuez l’éclairage. Encore mieux, allumez une lampe tèt gridap dans une salle ayant un long fauteuil en paille. Parfait.

Ce tableau que je vous peins correspond exactement à celui qui me vient à l’esprit lorsque je pense à ce plat. Le tchaka est l’un des rares mets haïtiens que j’associe à une ambiance précise.

Ma grand-mère en préparait à des occasions spéciales où elle nous réunissait tous en famille chez elle un samedi soir. Vu l’heure tardive, il faisait toujours sombre. Si ma mémoire est correcte, son salon était toujours éclairé d’une lumière tamisée qui créait une atmosphère conviviale et paisible que je ne suis pas prête d’oublier.

Tchaka is a traditional Haitian red beans and corn casserole enhanced with smoked salt-cured pork meat. | tchakayiti.com

Le tchaka était en fait l’une de ses spécialités et un des plats préférés de ses enfants et petits-enfants. Elle n’en préparait pas régulièrement, car, selon elle, le tchaka ne se préparait pas sur un coup de tête. Un mélange de pois rouges, de maïs séché concassé et de viande de porc fumée et salée, notamment de pied de porc, le tchaka était pour elle un plat qui demandait une journée de préparation. Il devait mijoter pendant de longues heures afin que les saveurs se développent. Et son tchaka en effet était riche en saveur. La viande de porc fumée imprégnait le mélange dont chacune des cuillerées était une bouchée de plaisir.

Tchaka is a traditional Haitian red beans and corn casserole enhanced with smoked salt-cured pork meat. | tchakayiti.com

Bien qu’un peu longue, la préparation de ce plat est assez simple. Les pois et le maïs sont cuits séparément pour ensuite être mélangés à la viande de porc elle aussi préalablement cuite. On épice ce mélange au goût et on le laisse mijoter jusqu’à ce que le tchaka ait la consistance désirée. Une préparation assez simple ne pensez-vous pas? A se demander pourquoi ma grand-mère ne nous en préparait pas plus souvent.

C’était peut-être dû au fait qu’elle préparait elle-même sa viande de porc salée. Il fallait donc lui accorder quelques jours pour qu’elle soit prête. Ou peut-être qu’elle le faisait volontairement pour nous encourager à venir passer un moment avec elle.

Quelque soit la raison, je n’oublierai jamais ses soirées tchaka. Je le dégusterais encore aujourd’hui si c’était possible. Je sais que j’en dis autant de son bonbon sirop, mais je ne cesserai de répéter que ma grand-mère était un vrai cordon bleu, et son tchaka unique en son genre.

Cet article a été publié pour la première fois le 5 novembre 2014. La mise à jour 2019 inclut une recette plus détaillée.

Tchaka, casserole de pois et maïs concassé

La viande de porc fumée salée et le temps de cuisson sont le secret d'un excellent tchaka. Goûtez-le souvent afin d'ajuster les épices au besoin.

Ingredients

  • 2 tasses de maïs concassé
  • 2 tasses de pois rouges
  • 2 pieds de porc fumé salé
  • Thym frais
  • Persil frais
  • 1 piment bouc
  • 6 têtes d'ail
  • 1 oignon moyen
  • 1 piment bouc
  • 3 feuilles de laurier
  • 2 jus d'oranges amères
  • 1 jus de citron vert
  • Poivre au goût

Instructions

Cuisson des pois et du maïs

  1. Trempez vos pois et maïs dans de l'eau pendant environ 10 heures (nuit précédente)

  2. Jetez l'eau

  3. Transférez vos pois et maïs dans une cocotte minute

  4. Ajoutez le persil, 3 têtes d'ail, du thym, l'oignon, le piment doux et du poivre

  5. Recouvrez d'eau

  6. Faites cuire environ 15 minutes. Ne les cuisez pas entièrement vu que la cuisson continuera une fois les ingrédients mélangés

Cuisson des pieds de porc

  1. Rincez les pieds de porc à grande au afin d'enlever autant de sel que possible

  2. Transférez dans une cocotte minute

  3. Ajoutez le reste de l'ail, du thym, du persil, du poivre et le jus d'oranges amères

  4. Recouvrez d'eau

  5. Faites cuire pendant environ 45 minutes jusqu'à ce que la viande se détache facilement avec une fourchette

  6. Une fois vos pieds de porc cuits, enlevez-les de l'eau de cuisson

Cuisson du tchaka (mélange d'ingrédients)

  1. Faites roussir la viande dans une casserole à fond épais

  2. Incorporez l'eau de cuisson de la viande au fur et à mesure

  3. Ajoutez le mélange pois et maïs ainsi que l'eau de cuisson

  4. Ajoutez les feuilles de laurier et le piment bouc entier

  5. Assaisonnez de poivre

  6. Laissez mijoter environ 2 heures jusqu'à ce que le tchaka épaississe

  7. Goûtez et ajustez les épices au goût

  8. Terminez avec le jus de citron

  9. Dégustez

Recipe Notes

Le tchaka froid est encore meilleur. Si vous avez le temps, laissez-le refroidir un peu avant de le servir. 

Certaines personnes ajoutent du giraumon à leur tchaka, ce que ma grand-mère ne faisait pas. Si vous voulez l'essayer ainsi,  ajoutez simplement de la purée de giraumon au mélange avant de le faire mijoter. 

13 Comments:

  1. Martine Romain Megie

    Tu m’as mis l’eau a la bouche. J’en mangerais bien maintenant par ce matin gris! Et j’ose dire que ces jours-ci de plus en plus d’haitiens en consomment. Durant mon enfance, parmi mes amis, ils n’etaient pas nombreux ceux qui connaissaient ce plat et s’en delectaient comme nous.

  2. MISSMO

    J’ai beaucoup cherché cette recette l’an dernier sans succès puis j’ai eu la chance de passer quelques jours en Haïti et là je ne pouvais pas repartir sans manger un bon tchaka. C’était un pur bonheur. ça faisait longtemps que j’en n’avais pas mangé. Bien entendu, je suis revenue en Guadeloupe avec la recette en tête et je n’ai pas manqué de la refaire. Là encore… je vous laisse imaginer.

    J’ai aussi mis du giromon parce que j’aime bien la consistance que donne le giromon à ce genre de préparation.

    Par contre j’étais étonnée qu’on ait rajouté de la « liann panié » dans la recette que j’ai mangée en Haïti. Moi j’en ai pas mis.

    Ma viande de porc aussi était salée par moi-même et je confirme c’est excellent.

    Je crois que je ne vais pas tarder à en refaire

    1. annick says: Post author

      je suis aussi étonnée de l’ajout de la « liann panié » je vais chercher à m’informer. En passant, connaissez-vous le mot français pour la « liann panié »?

  3. MISSMO

    Malheureusement non mais je vais me renseigner. En fait ici la plante existe mais les guadeloupéens ne connaissent pas vraiment. D’ailleurs certains sont plutôt étonnés quand ils voient les haïtiens « dévaliser » les quelques arbres trouvés sur leur passage. Moi n’étant pas sûre que c’est bien ça quand j’en vois je ne peux pas encore me renseigner. Mais je le ferai. Je vous tiens au courant.

  4. Missmo

    Coucou Annick

    Voilà, je me suis replongée dans mes livres et j’ai trouvé quelque chose. C’est léger pour l’instant mais à partir de là on peut effectuer quelques recherches.

    Comme je l’ai dit avant c’est pas une plante très connue en Guadeloupe, par contre, il est dit dans mon livre qu’en Guyane sont consommées comme légumes-feuilles, les feuilles de « liane-panier ». Ce qui n’est pas étonnant dans la mesure où il y a une forte communauté haïtienne en Guyane. Peut être qu’elle a su imposer cette plante à la cuinine Guyanaise. Le nom scientifique c’est « Chamissoa altissima » et c’est surtout avec le nom scientifique qu’on la trouve. Un lien qui prouve que c’est bien la même plante http://issuu.com/scduag/docs/farmacopea1/116. Je vous mets d’autres infos sur facebook.

    à bientôt

    1. annick says: Post author

      Merci Missmo!!! Merci d’avoir pris le temps de faire ces recherches pour moi, le blog et ceux qui nous lisent. ça fait vraiment plaisir de vous avoir parmi mes fidèles lecteurs 🙂

  5. Roseline

    This past holiday my mother was making Tchaka for my grandmother and decided to put Joumou in it (since we had so much left over that we didn’t use to make soup). I gave her this strange look like what are you doing to MY dish, lol. She was talking to her niece and said that her grandmother puts Joumou in it (Grann on her dad’s side) so we tried it. It was good but I still like it the ol’ fashioned way (I make dumplings and put some in it when I cook it…. so good!!

    1. annick says: Post author

      Indeed some people do their Tchaka with joumou but I didn’t grow up eating it like this as my mom doesn’t like it with joumou in it. Everyone adds their own twist to it. Just found out the other day that my dad grew up eating his with coconut on the side…weird combo to me. Thanks for reading and sharing!

  6. Natasha

    Love love love this dish! Then my dad wouldn’t answer my text and send me the recipe while I was at the farmers market so I decided to google it! Needless to say…finding out it was a voodoo offering meal!!! So I’m going to say a prayer over mine before I eat it LoL LoL j/k lol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *