Veritab boukannen, véritable obsession

| 2 commentaires

Aujourd’hui, je vous invite à emprunter avec moi la route de l’Amitié qui relie Port-au-Prince à la ville de Jacmel. Attention, vous serez accompagnés d’un jeune adulte qui, durant tout le trajet, s’émerveillera, comme un enfant, à la vue des arbres véritables.

Un, deux, trois…vingt…soixante….votre voyage sera ponctué de ce décompte de ces arbres présents dans le paysage verdoyant qui vous entoure.

Votre compagnon de route accordera tant d’importance à ces arbres véritables que vous serez tentés de vous arrêter en chemin pour en cueillir les fruits, ce que vous ne ferez pas, bien sûr. Vous lui promettrez plutôt de lui en faire déguster à votre arrivée à la ville.

A votre grand étonnement et désespoir, ce fruit ne figurera malheureusement pas aux menus des restaurants de la place que vous fréquenterez.

Fort heureusement, il suffira d’une visite chez un ami et d’une conversation passionnée sous un ajoupa entre votre hôte et votre obsédé d’arbres véritables pour vous tirer d’affaire.

Votre hôte vous proposera une préparation de ce fruit que vous ne connaissiez pas avant : le veritab boukannen fourré de aransò en sauce !

La préparation de ce plat est si simple que vous serez étonnés de n’avoir jamais mangé votre veritab ainsi, surtout si comme moi vous connaissez plutôt les veritab bouillies, les veritab pesées et les accordéons.

Son mode de cuisson, un peu archaïque sur les bords, vous émerveillera autant. La cuisson du veritab se fait sur un feu ardent. Le fruit entier est déposé tel quel sur un gril de fortune fait de ramassis de feuilles, carcasses et brindilles de cocotier. Le fruit reste sur les braises jusqu’à ce sa peau verte soit calcinée et qu’il se fendille, signe que la cuisson est complète.

Une fois le fruit cuit, la peau noircie est grattée à l’aide d’un couteau. Rassurez-vous, la chair en demeure intacte. Le fruit cuit est ensuite fourré de aransò ou de morue en sauce qui en imprègne la chair. A vous de choisir votre poisson de prédilection.

Telle fut mon expérience lors de ma visite à Jacmel avec un cousin durant le long weekend de Pâques.

Je découvrais pour la première fois le veritab boukannen fourré au aransò que notre hôte avait aussi garni de fromage râpé avant de tout mettre au four pour faire fondre le fromage.

N’eut-ce été la fascination de mon cher cousin pour ces arbres fruitiers que nous retrouvâmes tout le long de la route et dans la ville même, je n’aurais sans doute jamais découvert cette délicieuse préparation.

Je lui suis d’ailleurs reconnaissante pour cette aventure culinaire inattendue.

Je vous invite à la tenter. Nul besoin de vous rendre jusqu’à Jacmel. Vous pouvez vous même le préparer chez vous si vous avez des veritab et du hareng sous la main.

Pour ce qui est du gril de fortune, je pense que du charbon ardent fera tout aussi bien l’affaire. 😉

Ingredients

  • Veritab entier
  • Aransò en sauce préparé

Instructions

  1. Allumez un feu de charbon ardent
  2. Déposez le veritab entier non épluché sur les braises
  3. Laissez cuire jusqu’à ce qu’il se fendille. La peau sera calcinée mais le fruit restera intact à l’intérieur
  4. Otez ensuite le cœur sans couper le fruit et fourrez-le du hareng en sauce
  5. Coupez le veritab au moment de le servir.

2 Comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *