Savez-vous planter des choux?

| commentez

Il y a quelques jours, je visitais notre jardin lorsqu’à ma grande surprise je découvris quelques plants de choux. Je fus étonnée d’en trouver dans notre cour parce que jamais je n’aurais imaginé voir des plantules de ce légume chez nous.

J’ai grandi entourée de plantations de légumes que je décris si bien dans mon article parlant de nos sommets fertiles. Les choux ont toujours été l’une des semences que les abitan de la zone semblaient privilégier, ce qui se comprend vu que la température plus fraiche dans les hauteurs est propice à leur croissance abondante.

Pourtant, bien que nous plantions souvent des légumes dans notre potager, nous avons toujours évité les choux. Je crois bien qu’à lui seul, le jardin des voisins d’à coté suffisait pour nous dissuader d’en planter chez nous.

Pendant longtemps, nous avons volontairement choisir d’admirer de loin le beau tableau que dessine une plantation de choux au lieu d’en introduire dans notre cour. Une plantation de choux est agréable à voir, je n’en disconviens pas, cependant notre maisonnée n’aime pas autant le parfum qui s’en dégage.

En effet, on n’a pas besoin de voir une tête de chou sortant du sol pour savoir qu’une plantation est aux alentours. Ce légume lui même est jouda, comme nous le disons si bien chez nous. Impossible de le cacher. Au moment de la récolte, le parfum qui s’en dégage est encore plus fort. Il se répand dans tout un quartier qu’il y ait brise ou pas en faisant picoter les narines.

« Humm, ça sent le chou » est une phrase que se répétait souvent chez moi au moment de la récolte de choux dans notre quartier. L’odeur qui pénétrait la maison n’enchantait pas toujours. Celui qui prononçait ces mots le faisait donc avec un ton et un regard qui en disaient long.

C’est pourquoi j’ai été si surprise de voir des choux poussant dans notre cour. Je dois cependant admettre que je comprends pourquoi nous avons mis nos idées préconçues de côté et les avons plantés. Le chou est un ingrédient populaire dans notre cuisine haïtienne. C’est donc un avantage de pouvoir en planter chez soi.

Nombreuses sont en effet les recettes locales utilisant ce légume. Le chou est l’un des ingrédients les plus importants de notre fameux pikliz après le piman bouc, par exemple. Nous l’utilisons pour agrémenter et donner une texture à notre fameux touffe legume et le chou se retrouve aussi dans notre choucroute qui se sert assez souvent lors des grands diners. Je ne cite ici bien sûr que quelques-unes des nombreuses préparations à base de ce légume.

Vous comprenez donc, qu’en dépit de notre dégout pour le parfum de ce légume, nous l’ayons finalement planté chez nous. Une plantation de choux n’est pas seulement impressionnante, c’est un atout. Ses produits contribuent à la préparation de nombreux plats les uns meilleurs que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *