Lakou Lakay

| 2 commentaires

Le weekend écoulé, j’ai pris le temps de parcourir et redécouvrir notre jardin, une habitude perdue avec le train-train quotidien. C’est alors que je me suis rendue compte de la chance que j’ai de vivre à la montagne où je peux profiter de petits plaisirs simples de la vie comme le fait de pouvoir m’asseoir au dehors dans un espace verdoyant et frais, d’admirer la vue de la baie de Port-au-Prince que nous dominons, et encore mieux, de pouvoir cueillir un fruit à même l’arbre pour mon jus ou ma ration de fruits du matin.

En effet, l’un des charmes de la vie dans les mornes d’Haïti est que notre sol est assez riche pour nous permettre d’y planter divers grains. A Fermathe et dans les hauteurs avoisinantes, les jardins sont très communs. Les abitan de la zone sont effectivement des jardiniers plantant des légumes qu’ils vendent au marché tous les Mardi et Vendredi. Ce marché se tient aux abords même de la route qui conduit chez nous.

Sur notre propriété, nous avons nous aussi planté des légumes à travers les ans, et nous avons récemment converti ce petit coin de terre en un verger où nous produisons tant de fruits que nos visiteurs repartent toujours enchantés et surpris.

J’ai été moi même étonnée l’autre jour alors que j’essayais de les lister de tête. J’en suis arrivé à la liste suivante :

Agrumes incluant oranges (plus de variétés que nous arrivons à clairement identifier), pamplemousses, chadèques, mandarines; pêches, prunes, rezen, bananes, café, pommes, figues de France, lokwat, goyaves, canne à sucre, malanga, persil, pepino, avocat, mirliton; plantes aromatiques: citronnelle, mélisse, ti bonm…

Dans le passé nous avons également planté et récolté des pommes de terre, ce qui m’a permis d’apprécier les multiples préparations de cette vivre alimentaire. Avant cette récolte, mon palais de quatorze ans ne consommait que les pommes frites. Et aujourd’hui, nous essayons de récupérer notre piment bouc.

Je pense avoir listé tous les fruits de notre jardin. Si j’en ai raté, je vous garanti que vous découvrirez chacun d’eux dans notre nouvelle rubrique: lakou lakay. Je choisi d’inclure cette nouvelle catégorie pour vous présenter notre jardin, et surtout vous aider à mieux comprendre la richesse de notre sol et que nous pouvons aussi récolter des fruits non typiques dont les pommes mentionnées plus haut.

J’espère, à travers mes lignes, vous aider à découvrir et profiter pleinement de notre jardin dont les fruits nous apportent tant de joie.

2 Comments:

  1. Bea

    Thank you for sharing your Lakou Lakay article. I left Haiti at a very young age. I found your article very moving. Looking at the diverse fruits and vegetables tree in your lakou truly impressed me and gave me nostalgie. I lived in Turgeau closed to Canape Vert. I remember the tall avocado, guava, cerise, mango, cotton, almond, and breadfruit trees in addition with pied cocoye and palmiste we had in our yard. Though, I was young and everything looked so tall, but I remember trying to jump to get to the cerise or trying to get on top of bricks to reach for a guava. Reading your article making me re-living those days. Thank you so much for sharing… Stay bless!

    1. annick says: Post author

      Thank you for reading! it’s amazing how lucky we are to have this experience, no matter how short-lived, isn’t it? we all definitely have a childhood story linked to climbing on stuff to reach to fruits, the true beauty of our beloved Haiti 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *