This zanmann jam is prepared with Indian-almonds also known as badamier. It is an unusual jam that is packed with flavors. | tchakayiti.com

La confiture zanmann , ça existe!

| 7 commentaires

Il y a quelques années je découvrais avec surprise une nouvelle saveur de confiture : la confiture « zanmann ,» confiture aux amandes tropicales aussi connues sous le nom de badamier. Ce jour là, d’un regard éberlué, je regardais ma mère s’affairant autour du four. Elle remplissait une casserole d’eau, de sucre, d’épices douces et d’amandes tropicales. Je n’arrivais pas à croire qu’il soit possible de réaliser une confiture zanmann.

Si vous connaissez nos amandes tropicales, vous devez savoir qu’elles ne sont pas charnues. Elles ont une peau externe comestible sous laquelle se cache une couche fibreuse enveloppant une coque coriace semblable à du liège. Impossible donc de tout réduire en confiture. Enfin, c’est ce que je croyais à l’époque. Pour moi, une confiture se préparait avec des fruits pulpeux. Et nos zanmann sont loin d’être charnues. A moins que ma mère n’utilise que la couche externe. Pourtant, elle avait ajouté les fruits entiers tel quel à sa casserole ! Je n’en croyais pas mes yeux. Impossible que ce fruit se transforme en une confiture agréable à manger. Mes doutes allaient bien vite se dissiper. Durant la cuisson, les zanmann répandirent un parfum fruité, doux et irrésistible dans la maison. J’étais impatiente de goûter à cette concoction. Mes attentes furent justifiées.

This zanmann jam is prepared with Indian-almonds also known as badamier. It is an unusual jam that is packed with flavors. | tchakayiti.com

Il suffit d’une seule bouchée pour que cette confiture me transporte dans une merveilleuse aventure gustative.

Le fruit fondait presque dans la bouche. La coque coriace s’était elle aussi ramollie, à un point tel qu’il était possible de la casser pour arriver au nannan. Je parle ici du noyau du fruit qui était un défi à relever durant mon enfance, comme je le mentionne dans mon premier article concernant ce fruit.

La meilleure partie de cette confiture demeure cependant le sirop imprégné du jus des zanmann aux saveurs si douces qu’il se laisse manger à la cuillère. C’est ce goût unique et parfumé que je recherchais lorsque je me décidai à préparer de la confiture zanmann il y a quelques jours. Je cherchais ce goût de mon adolescence qui m’avait marqué.

C’est cette confiture que je vous exhorte à préparer si vous avez des amandes tropicales à portée de main. Elle vous emportera dans une aventure gustative inoubliable. Tout comme la confiture de pêches, cette confiture zanmann se prépare en deux étapes. Les zanmann sont préalablement cuites puis mises à bouillir dans un mélange d’eau, de sucre et d’épices douces.  J’utilise le premier jus de cuisson pour la préparation de la confiture, question de préserver le goût du fruit.

La version originale de cette recette a été publiée le 29 juin 2017. La mise à jour 2019 inclut de nouvelle photos et une recette révisée.

Confiture zanmann ou badamier

Tout comme la confiture de pêches, cette confiture zanmann se prépare en deux étapes. Les zanmann sont préalablement cuites puis mises à bouillir dans un mélange d'eau, de sucre et d'épices douces.  J'utilise le premier jus de cuisson pour la préparation de la confiture, question de préserver le goût du fruit.

Prep Time 15 minutes
Cook Time 30 minutes

Ingredients

  • 2 tasses de sucre blanc
  • 1 tasse d'eau
  • 1 lb de zanmann
  • 1 bâton de cannelle
  • Anis étoilé

Instructions

  1. Lavez les zanmann, recouvrez-les d’eau et faites-les cuire environ 1 heure
  2. Une fois vos zanmann cuites, enlevez-les de l’eau, tout en préservant le liquide
  3. Préparez votre sirop en mélangeant 1 tasse d'eau, le sucre et les épices douces
  4. Retournez au feu et laissez mijoter à feu doux jusqu’à ce qu’une écume se forme et que la confiture nappe votre cuillère (environ 1h30)
  5. Laissez refroidir votre confiture et conservez-la dans un bocal hermétique.

7 Comments:

    1. annick says: Post author

      Les amandes doivent être mûres. La cuisson se fait en 2 temps. Vous les faites bouillir sans épices une première fois pour qu’elles puissent ramollir. Vous ajoutez ensuite le sucre et les épices douces aux amandes préalablement cuites pour la préparation de la confiture.

  1. Missmo

    Coucou Annick. Wow je ne savais pas que ça se faisait effectivement. Si j’ai bien compris on n’utilise pas que les amandes mais le fruits en entier ? J’ai du mal à imaginer que la coque puisse ramollir. Et c’est pas gênant avec les fibres ?

    1. annick says: Post author

      un peu en retard dans ma réponse…et oui, le fruit entier! le fruit entier se ramollit effectivement et les fibres du fruit ne dérangent pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *