L’avocatier inaccessible

| 12 commentaires

C’est la saison des avocats un peu partout à travers le monde. En Haïti, ces fruits – les avocats sont un fruit et non un légume – se retrouvent à tous les coins de rues dans les étalages des marchands ambulants. Et chez moi, nous en servons pratiquement tous les jours car mon père qui en raffole les ramène religieusement à la maison.

Je ne connais personne d’autre qui aime les avocats autant que lui. Lorsque j’étais petite, il prenait plaisir à me poser la même question à tous les coups : “wap manje zabèlbòk, Annick ?“ – veux-tu de l’avocat, Annick. Une question à laquelle je répondais oui bien sûr sans hésiter. A bien réfléchir, je pense qu’il me la posait si souvent espérant qu’un jour je lui dirais non. Qui peut le blâmer? Avec une famille de six, un avocat est vite englouti.

Les avocats accompagnent tous nos repas du soir. Nous les servons en tranches que nous saupoudrons de sel, de poivre et parfois de quelques gouttes de citron au goût.

Un plat haïtien en particulier ne saurait être servi sans avocat chez moi. Je parle du maïs moulu. Si vous prétendez nous en servir sans avocat, vous risquez de provoquer une manifestation sur place. Je vous le garantis!

J’aime aussi notre fameux pen ak zaboka. Il s’agit simplement d’avocat et de pain. Rien de plus, rien de moins. Et pourtant, c’est un délice. Avec notre « pen rale », c’est encore mieux.

Mes lecteurs haïtiens seront certainement surpris d’apprendre qu’il y a seulement sept ans que j’ai découvert cette combinaison. Oui, j’ai bien dit sept ans ! J’hésitais toujours à l’essayer jusqu’au jour où nous nous sommes retrouvés dans un embouteillage monstre. Nous avions laissé la côte Sud aux premières heures du matin pensant prendre notre petit déjeuner à Port-au-Prince et n’avions donc pas de nourriture avec nous. Fort heureusement, des vendeurs d’avocats et de pain étaient présents. C’est alors que j’ai compris pourquoi tant de gens raffolent du em>pen ak zaboka.

Je suis donc heureuse lorsqu’il y a autant d’avocats sur le marché. Et cette année, je devrais l’être encore plus car, pour la première fois depuis 28 ans, notre avocatier, illustré ici, regorge de fruits. Excellente nouvelle, me diriez-vous? Hélas! Les fruits sont suspendus à un arbre qui a eu la bonne idée de viser le ciel. Ses fruits en sont donc inaccessibles.

Cela fait plus d’un mois que je réfléchis à la meilleure manière de les cueillir avant qu’ils ne s’écrasent au sol. Le jour où nous les avons aperçus ma tante et moi, nous nous sommes dit en blaguant qu’il faudrait engager une des machines de la compagnie d’électricité et payer le chauffeur en avocats.

Il devrait être heureux d’une telle entente. Il mangerait beaucoup de pen ak zaboka. Qu’en dites-vous ?

Ne répondez pas à cette question sans en avoir vous-même essayé.

Je vous laisse plus bas la formule simple et facile comme tout.

Ingredients

  • 1 avocat frais
  • Du pain frais
  • Sel & Poivre (facultatif)

Instructions

  1. Coupez le pain en deux
  2. Garnissez-le de tranches d’avocat. Salez et poivrez au goût
  3. Mangez immédiatement.

Note: Je beurre parfois le pain avant d’insérer les tranches d’avocat. Encore meilleur à mon goût.

12 Comments:

  1. Nicole Tassy Ravix

    L’avocat est un de mes fruits preferes. En saison, je le mange 3 fois par jour avec du sel quelques gouttes de citon et tres peu d’huile d’olive. Un delice. Recette a essayer: ecrasser un avocat ajouter un peu de choucroutte (paille de fer haitien au complet ) sel, citron, huile d’olive. A manger la pate obtenue avec un bon pain « rale » rechauffe et beurre. Un avant gout du paradis, lol

    1. annick says: Post author

      Nicole, je mange souvent pain, beurre et pikliz, donc l’avocat devrait être tout aussi bon. Je te donnerai des nouvelles bientôt.

    2. Francess

      Je connais quelqu’un à force de manger autant d’avocats a eu une indigestion… « Li gonfle » loooool.
      Mais c’est un fruit que j’adore autant, mais moi je le mange le plus souvent avec du citron surtout qu’il empêche au fruit de noircir après être coupé et resté à l’air pendant quelques minutes.

  2. Missmo

    Une fausse maneouvre a publié le début de mon commentaire. Je disais donc que ce matin avant d’aller travailler, j’ai pris le temps de chercher sur le net comment conserver les avocats. C’est vrai qu’on dit tout le temps qu’il faut consommer les fruits de saison mais comme dit Annick on bo zaboka a pen hummmmm.

    Il y a une semaine j’ai dévalisé l’avocatier d’une amie. Mon but était de transformer les fruits en huile. Je l’ai déjà fait et je voulais renouler l’expérience. Bien entendu j’ai mangé une bonne partie et je suis en plein dans la première étape de la fabrication de mon huile. Je voulais manger une petite tranche mais les deux qui me restaient même gardés au réfrigérateur avaient un peu trop muris. Je suis donc bonne pour un petit tour à nuoveau chez ma copine. Surtout que Annick a lancé l’idée du mai moulin ak zaboka. ça fait un bail que j’en ai pas mangé.

    Pour les cuillir Annick on a utilisé un cueillir de fruit télescopique. Un « goal » ferait très bien l’affaire. L’objet n’était pas complet alors on a tout simplement tapé sur la branche et comme le fruit n’était pas mûr il ne s’est pas écrasé en tombant.

    Alors bonne cueillette Annick. Super article

    1. annick says: Post author

      Ah mais c’est une idée. Il nous faut simplement trouver un « goal » assez long pour le travail (cet arbre est ridiculement haut!) et les faire tomber avant qu’ils ne murissent sur l’arbre.

      Au fait, j’ai justement lu un article en anglais récemment qui donne des trucs pour mieux conserver les avocats, je vous passe le lien: http://bit.ly/1yrzDXm. Le citron ne fonctionne pas à tous les coups, donc faudrait essayer l’oignon, un peu bizarre mais on ne sait jamais, ça pourrait marcher.

  3. Missmo

    J’espère que vous trouverez une solution parce qu’ils sont vraiment beaux les avocats de votre jardin. Et ce serait dommage de ne pas pouvoir y gouter. Merci pour lien, je vais voir ce que ça donne. Bonne journée.

  4. paulromain

    Etant un de vos fideles lecteurs sur votre blog. Je vous ai entendue sur radio one hier et je tenais a vous feliciter. Il faudra penser a publier vos articles qui sont si bien ecrits Ca vaut la peine.

  5. paulromain

    JE lisais, que pour conserver un avocat coupe plus longtemps il faut soit verser de l huile olive ou des gouttes de citron dessus. le mettre dans un bocal hermetique au congelateur afin d eviter la noirceur qui se produit au contact de l air, en ce qui me concerne je pense que resister a un avocat tient du prodige car selon moi l avocat coupe doit se manger c est si bon.

  6. MISSMO

    Tout à fait d’accord paulromain. En fait ça me fait mal au coeur de voir ce fruit se gaspiller pendant cette période d’abondance. Parce que même si on aime ça (je peux parfaitement aller jusqu’à un par jour) on peut en avoir plusieurs qui mûrissent en même temps et c’est pas cool.

  7. Genevieve Leveille

    Thank you, Annick for this great article. That is why I was bugging you from Accra, Ghana earlier in the week and you read my mind. We do need to have that call however and I must say, loving it! Now, where is the mais recipe?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *